Mentalcamp
30/05/2019

Utilisez votre mental pour mieux atteindre le sommet en escalade – Partie 2.

escalade

Pour ceux qui ont déjà participé à un de nos stages, ou ceux qui ont lu quelques-uns des autres articles sur la partie blog du site www.mental-camp.camp, vous le savez, notre imagination est directement liée à nos émotions.

Imaginer votre prochaine session en falaise peut déjà créer des émotions alors que vous êtes derrière votre écran à lire cet article.

L’imagination crée la réalité émotionnelle.

C’est donc en l’utilisant que nous allons recréer du choix.

Technique Mental Camp : La voie du guerrier.

Le nom de la technique rend hommage à l’auteur du livre « Le guerrier pacifique », Dan Milleman.

  1. Vous allez commencer à vous centrer sur vous-même. Pour cela, vous pouvez utiliser différentes techniques d’autohypnose, de relaxation, de méditation. Le but est de créer un sas avec l’état ordinaire (Regardez éventuellement les autres articles ou lisez le livre « Autohypnose et performance sportive »).

  2. Mentalement imaginez deux scénarios : celui où vous grimpez par peur, ou celui où vous escaladez par envie. Détaillez en quelques instants ces deux scénarios, comme si vous jouiez au jeu pour enfants des 7 différences ; Le but est de mettre de la conscience et de se désidentifier de ces deux styles de grimpe, avant de remettre du choix.

  3. Passez ensuite d’un scénario à l’autre, rapidement. Comme si vous aviez une télécommande qui zappe pour passer d’une chaine à l’autre sur une TV. Très rapidement. Jusqu’au moment où ni l’une ni l’autre ne créent autant de réactions émotionnelles. A ce moment-là, vous venez de recréer de la flexibilité émotionnelle. C’est le moment du choix.

  4. Vous allez maintenant choisir un scénario idéal pour grimper votre prochaine voie. Rendez ce scénario attirant mentalement. Jusqu’au point où vous allez plonger dedans pour vous y associer. Puis avec les bonnes sensations et émotions, prenez quelques bonnes inspirations dynamiques pour sortir de l’état… et grimpez !

 

Temps de la technique : au début, cela peut prendre 10 à 15 minutes de pratique. Puis, avec un peu d’entraînement, certains de nos stagiaires parviennent à la réaliser en moins de 2 minutes, pendant qu’ils sont en train de faire leur nœud ou mettre leurs chaussons ! Pratique non ?

Et les autres motivations ?

Bien évidemment il existe d’autres motivations à grimper. Mais souvent, ce sont ces deux -là qui freinent : d’une part l’excès d’envie qui peut créer des maladresses, de la précipitation, des erreurs d’attention, et d’autre part la peur, génératrice de tensions, crispations, manque de rythme…

Nous vous invitons à réfléchir aux autres motivations qui animent votre grimpe. Mettre du sens dans le mouvement, dans son sport, qu’importe le niveau, reste un des meilleurs moyens pour continuer de progresser.

N’hésitez pas à nous tenir au courant de votre utilisation de cette technique via la page Facebook, l’Instagram Mental Camp, ou via le site !

Bien sûr, il y a les stages Mental Camp Bloc, ou Cordes dans différentes villes pour aller plus loin. Et souvenez-vous :  à deux grimpeurs de niveau égal, c’est le mental qui peut faire la différence, alors : 

« Entraînez-vous à faire la différence »

Mental Camp

 

Bonne pratique d’entraînement mental à tous.

Jonathan Bel Legroux

Président et Instructeur Mental Camp




Il n'y a pas encore de commentaire
   
Pseudo*
Message  

Connexion